Son histoire #Manoir du Fay Yvetot Clos-masure Corneille patrimoine


LE FONCTIONNEMENT D’UN CLOS-MASURE

1 min lu

Un clos-masure est un complexe agricole typique du Pays de Caux que le conseil départemental essaie de faire classer au patrimoine mondial de l’UNESCO en raison de son caractère unique au monde. Le manoir du Fay , initialement villégiature, est ouvert sur la ville d’Yvetot.

En savoir plus  

SES HABITANTS DANS L’HISTOIRE

1 min lu

Le XV° siècle (guerre de 100 ans et occupation anglaise) et le XVI° siècle (guerres de religion) furent des périodes troublées durant lesquelles chevaliers et soldats exerçaient le pouvoir et terrorisaient la population. Pour imposer leur autorité, réunifier le pays et affaiblir les nobles belliqueux, Henri IV et Louis XIII vont promouvoir une nouvelle noblesse issue des gens de robe auxquels appartient Pierre Houel , lieutenant général à l’élection de Caudebec (baillage de Caux), comme son beau-frère Pierre Corneille le Référendaire greffier au Parlement de Normandie, grand père du dramaturge.

En savoir plus  

D’HIER A AUJOURD’HUI : L’ ARCHITECTURE

1 min lu

On ignore faute d‘archives si le manoir est une création ou la transformation d’un bâtiment préexistant. Les proportions, les encadrements et les moulures sont de grande qualité. La pierre de taille est abondante alors qu’elle est inexistante en Pays de Caux. Les angles et les encadrements des fenêtres en pierre harpée assurent une verticalité parfaite sur 2 niveaux et des ouvertures sans meneaux , assez hautes pour faire entrer la lumière. La brique claire dite de Saint Jean est assez cuite pour résister au temps. Les briques noires dessinent un motif raffiné mais assez sobre. Une bretèche conçue pour assurer la sécurité de l’entrée, porte des restes d ‘armoiries grattées pendant la Révolution.

En savoir plus  

UN CLOS-MASURE DANS LA PRINCIPAUTE D’YVETOT

1 min lu

Fay signifie Hêtre (latin :fagus). On arrivait sur cette propriété aujourd’hui de 7 hectares par une allée cavalière ombragée, (aujourd’hui rue des zigs zags). Des scientifiques du 20° siècle ont appelé clos-masure les fermes cauchoises à bâtiments dispersés portant verger de pommiers et cernées d’un talus d’arbres de haut jet. Les cauchois l’appelaient « la cour » par opposition avec « la plaine ».

En savoir plus  

Au XVIIème siècle, l’alliance de deux familles : les Houel de Valleville et les Corneille.

1 min lu

Pierre Corneille, dit « Le référendaire » et Barbe Houel eurent de nombreux enfants, dont Pierre, futur maître des Eaux et Forêts et père du poète et dramaturge, et Antoine, qui fut curé de Ste Marie des Champs de 1606 à 1648.

En savoir plus  

Le manoir au XVIIIeme siècle et pendant la révolution

1 min lu

Une descendante de Pierre Houel de Valleville, Marie Houel, occupa ensuite le manoir. Elle épousa Pierre Louis Isnel de Combles, né en 1632, brigadier de la noblesse du Ban de Caux, qui fut inhumé en 1716 à Ste Marie des Champs.

En savoir plus  

Le manoir après la Révolution

1 min lu

Localisé jadis sur la paroisse de Ste Marie des Champs qui faisait partie de la Principauté d’Yvetot, le manoir fut définitivement rattaché à Yvetot en 1811, à la suite d’une redéfinition des frontières entre Ste Marie et Yvetot.

En savoir plus